Les humanitaires s’inquiètent pour plus de 1,5 million de personnes affectées par la crise en République centrafricaine

Report
from UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
Published on 12 Mar 2013

(Bangui, 12 mars 2013) – Plus de 1,5 million de personnes en République Centrafricaine (RCA) sont affectées par l’assaut des forces de Séléka lancé le 10 décembre 2012. La coalition contrôle actuellement plus de deux tiers du pays qui abrite plus de 1,5 million de personnes, soit 34 pour cent de la population de la RCA. La progression de la Séléka dans la région sud de Bangassou a bloqué l’accès des acteurs humanitaires dans le sud-est, affectant ainsi 300 000 personnes souffrant déjà depuis six ans des attaques de la LRA.

L'accès aux personnes dans le besoin demeure difficile. Depuis le début de la crise en décembre, l'accès humanitaire a été limité à environ un tiers des zones sous contrôle Séléka. Il est estimé que plus de 175 000 personnes se sont déplacées à l’intérieur du pays et que plus de 29 000 ont trouvé refuge au Tchad et en République Démocratique du Congo (RDC). On s'attend à de nouveaux déplacements de centrafricains fuyant la région de Bangassou pour la RDC.

«La protection de la population civile est d'une importance capitale et je demande à toutes les parties de la crise actuelle de respecter les termes des accords de Libreville du 11 Janvier 2013, et de respecter le droit et les principes humanitaires ainsi que les droits humains», a déclaré la Coordonnatrice de l’action humanitaire pour la RCA, Kaarina Immonen. « Tous les acteurs doivent assurer un accès humanitaire sécurisé pour tous les personnels humanitaires fournissant une assistance vitale aux populations dans le besoin», a ajouté Mme Immonen.

Sans une présence et une réponse humanitaire soutenue sur le terrain, la situation va encore s'aggraver alors que la saison des pluies approche. La situation humanitaire est préoccupante surtout dans les zones contrôlées par la Séléka. Il est estimé que plus de 80 500 personnes pourraient faire face à une pénurie alimentaire sévère et que 13 500 enfants de moins de 5 ans souffriront de malnutrition aiguë sévère (MAS). Les écoles ne fonctionnent toujours pas, et 166 000 enfants n'ont pas accès à l'éducation.

Un appel humanitaire a été lancé avant les événements de décembre pour plus de 129 millions de dollars. Un plan de réponse est en cours de finalisation pour demander des fonds supplémentaires pour répondre à la crise actuelle. La RCA appelle les donateurs à fournir un soutien d'urgence vital aux acteurs humanitaires pour leur permettre de répondre aux besoins immédiats.

La RCA souffre depuis des années de conflits et d’instabilité politico-militaires et fait face à un manque de développement à l'intérieur du pays où l'absence de services sociaux de base a nécessité une réponse humanitaire continue.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:

To learn more about OCHA's activities, please visit http://unocha.org/.