Le chef des Opérations d’OCHA « très préoccupé » par la situation en République Centrafricaine, lueur d’espoir en République Démocratique du Congo

Report
from UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
Published on 29 Oct 2013

(New York, le 29 octobre 2013): Le Directeur des Opérations d’OCHA, John Ging, a déclaré aujourd’hui qu’il était très préoccupé par la situation en République Centrafricaine (RCA), qu’il a qualifiée de “véritable poudrière.”

“La moitié de la population de la République centrafricaine a besoin d’aide humanitaire,” a déclaré M. Ging. “Il y a une détérioration complète de l’ordre public et notre toute première priorité est la restauration de la sécurité et de la stabilité. Les atrocités commises à l’encontre de la population civile sont indescriptibles.”

M. Ging revient d’une visite de trois jours en RCA avec les Directeurs chargés des secours d’urgence de plusieurs agences onusiennes et d’ONG internationales. Il a dit qu’au cours d’une visite à Bossangoa dans le nord du pays, ils avaient vu les communautés musulmanes et chrétiennes chercher refuge par crainte d’attaques. “C’est une nouvelle dimension de la crise,” a ajouté M. Ging. “Des groupes armés ciblent les population pour leurs propres gains, incitant les communautés religieuses les unes contre les autres. Ce sont les germes d’une évolution très dangereuse de la situation.” Lui-même et ses collègues ont demandé aux chefs religieux et aux notables de continuer à travailler ensemble pour calmer la situation.

M. Ging a aussi dit que dans les zones autour de Kaga-Bandoro, où les troupes de la Force multinationale d’Afrique centrale (FOMAC) sont stationnées, les Directeurs chargés des secours d’urgence ont trouvé que la situation était plus calme et plus stable, et que les gens commençaient à retourner chez eux, ce qui était un signe de progrès.

Les Directeurs chargés des secours d’urgence ont aussi passé trois jours en République Démocratique du Congo (RDC), où M. Ging a déclaré qu’il y avait des signes que la crise humanitaire continuelle était arrivée à un carrefour.

“Il y a de nouvelles opportunités et possibilités,” a dit M. Ging. “C’est ma quatrième visite en RDC en deux ans, et le sentiment qui se dégage de nos discussions est qu’il y a une nouvelle résolution de faire mieux à tous les niveaux, et en particulier de la part des autorités locales. Cependant, M. Ging a indiqué que le financement restait un problème pour la RDC, étant donné qu’on n’avait reçu jusqu’ici que 61 % des 892 millions de dollars américains requis pour 2013.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:

To learn more about OCHA's activities, please visit http://unocha.org/.