L’UNICEF apporte une aide d’urgence par avion à la République centrafricaine en plein conflit

Report
from UN Children's Fund
Published on 09 Apr 2013 View Original

BANGUI, République centrafricaine/DAKAR/GENÈVE, 9 avril 2013 – Un avion affrété spécialement par l’UNICEF, transportant à son bord 23 tonnes de médicaments essentiels, fournitures obstétricales et réservoirs d’eau, a atterri hier à Bangui, la capitale de la République centrafricaine, un pays déchiré par des conflits, deux semaines après la saisie du pouvoir par des rebelles armés.

Il s’agit de l’une des premières grosses livraisons d’articles de première nécessité en République centrafricaine après plusieurs semaines d’insécurité et de pillages, au cours desquelles les hôpitaux et centres de santé ont subi de lourdes pertes de fournitures, de matériel et d’équipement médical.

Les trousses médicales d’urgence ainsi livrées serviront à soigner au cours des trois prochains mois environ 200 000 personnes touchées par le conflit. La cargaison comprenait également douze réservoirs d’eau équipés de systèmes de distribution, qui permettront d’assurer l’approvisionnement en eau des principaux hôpitaux et centres de santé de Bangui et d’autres régions. Des dispositions ont été prises pour assurer la réception et l’entreposage dans des conditions de sécurité de ce matériel destiné à sauver des vies.

« Cette livraison constitue une étape essentielle pour rétablir l’accès des enfants et de l’ensemble de la population à des soins médicaux », explique Souleymane Diabate, Représentant de l’UNICEF à Bangui. « Mais ce n’est que la pointe de l’iceberg, quand on considère les besoins qui existent. Les pillages ont fait tant de dégâts, dans un pays où les conditions de survie des enfants sont déjà parmi les plus difficiles du monde. »

Depuis le coup d’État le 24 mars, l’UNICEF a livré 81 tonnes de fournitures d’urgence à des partenaires, notamment des médicaments essentiels et du matériel médical destiné à soigner plus de 60 000 personnes aux partenaires du secteur de la santé présents dans les hôpitaux et centres de santé.

Il s’agit du deuxième avion affrété cette année par l’UNICEF pour transporter des fournitures d’urgence. Le premier a livré à Bangui le 24 janvier plus de 14 tonnes de médicaments essentiels et fournitures d’urgence.

L’UNICEF, ainsi que d’autres organismes des Nations Unies et de nombreuses ONG présentes dans le pays ont vu leurs locaux, leurs véhicules et leurs entrepôts pillés lors de l’effondrement du gouvernement Bozizé et de l’arrivée au pouvoir de la coalition rebelle du Séléka fin mars.

« Les fournitures seront distribuées de façon sélective aux partenaires du secteur de la santé qui sont en mesure de soigner et de traiter les personnes qui en ont le plus besoin, en commençant par les principaux hôpitaux et centres de santé », a ajouté M. Souleymane Diabate. « Le nouveau gouvernement s’est engagé à coopérer avec ces efforts. »

L’UNICEF estime que l’ensemble de la population de la République centrafricaine, soit environ 4,6 millions de personnes dont plus de 2,3 millions d’enfants, est maintenant directement touchée par le conflit en raison de l’effondrement des services et de l’ordre public.

Seuls 13 % des 172 millions de dollars demandés d’urgence au titre de l’aide humanitaire ont été reçus. Compte tenu de l’évolution récente de la situation, les besoins devraient aller en s’aggravant. L’UNICEF estime qu’il manquera dans les six prochains mois plus de 11 millions de dollars pour répondre aux besoins humanitaires urgents.