Centrafrique: une cinquantaine de morts dans les violences de mardi dans le nord-ouest (nouveau bilan)

Report
from Agence France-Presse
Published on 09 Oct 2013

10/09/2013 13:33 GMT

BANGUI, 9 octobre 2013 (AFP) - Une cinquantaine de personnes ont été tuées, pour la plupart "froidement abattues", et des dizaines blessées dans les affrontements entre ex-rebelles Séléka et groupes d'autodéfense dans le nord-ouest de la Centrafrique mardi, selon un nouveau bilan donné mercredi par une source militaire centrafricaine.

"Le dernier bilan des affrontements de Garga (petite localité à environ 200 km au nord de Bangui) fait état de près de 50 morts, pour la plupart des personnes froidement abattues dans leur maison", a précisé la source sécuritaire à l'AFP.

Toujours de même source, "les combats ont cessé" mercredi. "Les secouristes de la Croix-rouge centrafricaine et des proches des victimes procédaient à l'inhumation de leurs parents."

Les habitants ont pour la plupart déserté le village minier de Garga, selon cette source, et "beaucoup restent cachés en brousse".

Il y a plusieurs mois, "les éléments de l'ex-Séléka ont investi la zone minière de Garga et y ont installés leur base, dictant leurs lois, en interdisant aux exploitants de s'y aventurer", a expliqué la source.

Les paysans "excédés" par cette occupation forcée, et organisés en groupes d'autodéfense, ont alors attaqué la base des ex-Séléka lundi matin. Ceux-ci ont alors "violemment riposté, faisant du porte-à-porte à la recherche d'hommes et de jeunes qu'ils ont systématiquement abattus, les accusant de collaborer" avec les groupes d'autodéfense.

D'après les témoignages d'habitants joints au téléphone par l'AFP à Bossembélé, située à une cinquantaine de kilomètres de Garga, les habitants du village minier "continuaient à fuir la région mercredi munis de quelques effets ou les mains vides".

Ces affrontements ciblant spécifiquement musulmans et chrétiens - avec d'un côté les musulmans de l'ex-Séléka et de l'autre les paysans, chrétiens comme la grande majorité de la population - font craindre la montée de tensions inter-religieuses dans le pays.

acp/cl/de

© 1994-2013 Agence France-Presse

Agence France-Presse:

©AFP: The information provided in this product is for personal use only. None of it may be reproduced in any form whatsoever without the express permission of Agence France-Presse.