Centrafrique : un civil tué par des hommes armés dans l'est (militaires)

Report
from Agence France-Presse
Published on 13 Nov 2012

11/13/2012 11:30 GMT

BANGUI, 13 nov 2012 (AFP) - Un civil a été tué et des militaires blessés dans la région d'Obo, dans l'est de la Centrafrique, lors d'une attaque attribuée aux hommes de l'ex-chef rebelle tchadien Abdel Kader Baba Laddé, a déclaré une source militaire à l'AFP mardi.

"Un véhicule des forces armées centrafricaines (...) a été attaqué dimanche par des hommes armés qui ont fait usage de lance-roquettes. Un civil qui voyageait en compagnie des militaires a été mortellement blessé, et le véhicule totalement détruit. Quelques militaires ont été blessés", a déclaré cette source sans préciser le nombre des blessés.

Selon la même source, les hommes armés "parlant l'arabe et à l'allure de Peuls" seraient des "combattants du Front populaire pour le redressement (FPR) de l'ex-chef rebelle tchadien Baba Laddé".

"La présence de ces hommes armés est signalée dans la région depuis au moins un mois. Et durant cette période ils ont mené sept attaques dont la dernière a visé le véhicule de l'armée", a encore affirmé cette source.

Le 23 janvier, les bases du FPR avaient été attaquées conjointement par les armées centrafricaine et tchadienne, et Baba Laddé avait pris la fuite.

Après des négociations avec les Nations unies, Baba Laddé s'est rendu le 3 septembre à l'armée centrafricaine avant de regagner la capitale tchadienne le 5.

Bangui et N'Djaména avaient convenu avec le chef rebelle d'un retour dans un délai d'un mois de tous les combattants du FPR au Tchad.

Selon les autorités centrafricaines, le FPR n'existe plus sur le terrioire de la République centrafricaine.

acp/cl/aub

© 1994-2012 Agence France-Presse

Agence France-Presse:

©AFP: The information provided in this product is for personal use only. None of it may be reproduced in any form whatsoever without the express permission of Agence France-Presse.