Afrique de l’Ouest et du Centre: Aperçu humanitaire hebdomadaire (25 – 31 juillet 2017)

Infographic
from UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
Published on 01 Aug 2017 View Original

CAMEROUN

4 000 PERSONNES FUIENT LES COMBATS EN RCA VOISINE

Les combats dans la région du nord-ouest de la République centrafricaine ont forcé, en juillet, 4 766 personnes à fuir et à traverser la frontière vers la localité de Touboro dans la région du Nord du Cameroun. Le HCR, qui enregistre les réfugiés, a déclaré que ce chiffre pourrait encore augmenter. Les agences humanitaires fournissent des soins médicaux et de la nourriture aux réfugiés qui ont également urgemment besoin d’abris, d’articles ménagers de base, de nourriture, de soins de santé mais aussi d’être enregistrés. Le centre de santé local a été renforcé afin d’améliorer les services fournis et aider à évaluer les besoins des réfugiés.

GHANA

LA MOITIÉ DU PAYS TOUCHÉE PAR LES INONDATIONS

Les vastes inondations que connait le Ghana depuis avril ont affecté au moins cinq des 10 régions du pays. Une situation d'urgence et / ou menace d'inondations susceptibles de provoquer une dévastation ont été déclarées depuis le 28 juillet dans les régions du Grand Accra, du Centre, de l'Ouest, du Nord et de l'Est. Les informations recueillies par la CroixRouge du Ghana à partir du 10 juillet ont indiqué que plus de 1 500 personnes étaient gravement touchées par les inondations dans les régions centrales, occidentales et orientales. L'Organisation nationale de gestion des catastrophes a fourni une aide initiale tout en effectuant des évaluations pour déterminer l'étendue des dégâts et le nombre exact de personnes sinistrées. Par ailleurs, l'agence météorologique a averti que le pays continuera à connaître des pluies torrentielles au moins jusqu'en septembre.

NIGERIA

14 MORTS DANS UN ATTENTAT CONTRE UN CAMP DE DÉPLACÉS

Quatorze personnes ont perdu la vie et au moins 24 autres personnes, principalement des femmes et des enfants, ont été blessées lors d’un attentat suicide contre un camp de la région administrative locale de Dikwa. Ce camp avait été nouvellement créé pour décongestionner des sites bondés avoisinants. L'attaque est la dernière d’une série de raids ciblant les sites de déplacés dans l'état de Borno.

RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE

LE GOUVERNEMENT TENTE D’APAISER LES TENSIONS

Visant à atténuer les tensions dans les points chauds et zones de conflit dans les préfectures du sud-est du Mbomou et du Haut Mbomou, une mission gouvernementale dirigée par la ministre des Affaires sociales, Virginie Baikoua, a visité la ville de Bangassou et autres localités avoisinantes. La ministre a ainsi évalué les besoins humanitaires et réclamé la paix et la réconciliation. Bangassou a subi des épisodes répétés de violence au cours des derniers mois qui ont causé le déplacement de dizaines de milliers de personnes.

TCHAD

DES MILLIERS DE PERSONNES FUIENT BOKO HARAM AU NIGER

Un total de 6 685 personnes ont fui le Niger la semaine dernière et sont arrivées dans la souspréfecture de Baga Sola à l'est du Tchad, selon le HCR et la Commission nationale des réfugiés.
Ils ont été installés dans un nouveau site proposé par les autorités locales. Ces personnes ont fui leurs villages dans la région de Nguigmi, au Sud-Est du Niger, craignant de nouvelles attaques de Boko Haram suivant le retrait des soldats tchadiens de la région. Cette fuite en masse est toujours en court et il est estimé que jusqu’à 10 000 personnes pourraient traverser la frontière. Ces personnes fuyant leurs villages ont des besoins humanitaires urgents dans les secteurs de l’EHA, la sécurité alimentaire, les abris et articles ménagers de base, ainsi que dans le secteur de la santé.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:

To learn more about OCHA's activities, please visit http://unocha.org/.