Cameroun: Weekly Notes #87, 07 – 13 Mai 2017

Report
from UN High Commissioner for Refugees
Published on 13 May 2017 View Original

Sécurité

La situation sécuritaire dans la région de l’Extrême-Nord demeure précaire. Le 12 mai, un attentat-suicide a eu lieu à Limani dans le département du Mayo-Sava, faisant trois morts (deux kamikazes et un membre du comité de vigilance) et six blessés. A Kessa, toujours dans le Mayo Sava, une tentative d’attaque de la base militaire a été repoussée. Deux membres du comité de vigilance ainsi que deux élèves y ont perdu la vie.

Développements majeurs

Rencontre régionale sur la situation centrafricaine

Du 10 au 11 mai, le HCR a tenu à Douala une rencontre régionale sur la situation des réfugiés centrafricains. La Représentation du HCR au Cameroun a accueilli la rencontre, avec comme autres participants les collègues des bureaux de la RCA, du Tchad, de la RDC, de la République du Congo, et du siège. La dernière rencontre régionale avait eu lieu en Novembre 2015, toujours au Cameroun. Ce fut donc l’occasion pour les participants de faire le point sur l’avancée, depuis lors, des réalisations et défis propres à chacune de ces opérations. La rencontre a également permis de discuter sur comment gérer la situation centrafricaine à l’échelle régionale en l’absence d’un plan de réponse régionale pour les réfugiés centrafricains (RRRP) et dans un contexte où la fonction de Coordinateur Régional pour les Réfugiés a été interrompue. Les discussions ont essentiellement porté sur des problématiques communes comme le retour volontaire, la réinsertion en RCA, les possibilités d’intégration locale et autres solutions dans le pays d’accueil. A l’issue de la rencontre, il a été recommandé de tenir, avec les partenaires, une rencontre régionale de protection au cours du second semestre de l’année en cours, afin de traiter de manière plus spécifique les aspects clés de la protection.

Nouveaux arrivants dans le Logone et Chari

Le 9 mai, une mission de protection et de sécurité du HCR s’est rendue à Kousseri dans le département du Logone et Chari afin de discuter avec les autorités locales des mesures de protection et d’assistance appropriées pour les demandeurs d’asile nigérians nouvellement arrivés à Labado/Dabanga et à Madina/Waza. A l’issue des échanges, il a été arrêté que les 1 006 personnes (171 ménages) présentes à Labado/Dabanga et à Madina seront screenées et transférées vers le camp de Minawao. Les demandeurs d’asile de Waza quant à eux (environ 1 251 individus (251 ménages) arrivés entre décembre 2016 et mai 2017) seront assistés sur place car ils sont déjà installés dans les villages de l’arrondissement. Le 13 mai, une autre mission conjointe HCR, INTERSOS et autorités locales a procédé au screening de 499 individus (96 ménages) à Dabanga et à Madina et leur a doté de bracelets d’identification HCR en attendant leur transfert à Minawao. Des mesures de collaboration étroites ont été mises en place en vue d’une meilleure coordination avec les autorités locales.

Mission d’ECHO à Minawao

Le 10 mai, une mission d’ECHO s’est rendue dans le camp des réfugiés de Minawao dans le cadre du programme de suivi-évaluation des activités humanitaires financées par la Commission de l’Union Européenne dans la région de l’Extrême Nord. La mission a visité les infrastructures WASH (eau et assainissement) réalisées par le partenaire Première Urgence Internationale. Elle a aussi pris connaissance de la chaine de distribution de vivres et non vivres fournis aux réfugiés par le PAM et le HCR. La mission a également pu apprécier le niveau de réalisation des activités que la Commission Européenne finance, ainsi que la perception que les bénéficiaires se font de la qualité des services offerts.

Inauguration du second espace de cohésion des femmes de Minawao

Le 10 mai, le représentant du Préfet du département du Mayo-Tsanaga, assisté du représentant d’ONUFEMMES et du Chef de la Sous Délégation du HCR, a procédé à Minawao à l’inauguration et à la visite guidée du second espace de cohésion des femmes construit en matériaux durables sous financement de la Swedish Civil Contingencies Agency (MSB). Cet espace contribuera à renforcer les capacités d’accueil pour les formations professionnelles de la communauté réfugiée dans le cadre de leur autonomisation.