Taï : une rencontre frontalière thématique pour consolider les acquis de la paix

Report
from UN Operation in Côte d'Ivoire
Published on 13 Mar 2014 View Original

La localité de Taï, située à 720 km à l’extrême ouest d’Abidjan, a abrité le mercredi 12 mars 2014, une rencontre d’échanges entre l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) et les leaders communautaires, les autorités administratives, politiques et des religieux ivoiro-libériens.

Cette rencontre qui a porté sur la question foncière, la lutte contre la prolifération illicite des armes, le retour et la réintégration des réfugiés et déplacés de la crise, la situation sécuritaire transfrontalière, la libre circulation des biens et des personnes, avait pour objectif d’impulser les acquis des actvités de promotion de la paix, de la reconstruction et de la sécurité transfrontalière et d’amorcer le développement du département de Taï.

Pour le chef de la délégation du Système des Nations Unies, Yvon Mabofé de la division des Droits de l’Homme de l’ONUCI, le département de Taï doit faire face à de nombreux défis et perspectives pour la restauration de la paix et de la promotion de son développement. « La présence de toutes les sensibilités sociales est le résultat d’une coopération agissante entre la ville de Taï et ses voisins du Liberia ; cela, pour nous permettre de réfléchir sur l’orientation nouvelle en cette période de reconstruction post-crise et de prendre l’engagement de laisser aux générations futures une base solide sur laquelle ils pourront bâtir une paix consolidée et durable », a souligné M. Mabofé.

Le Secrétaire général de la préfecture de Taï, Moussa Dao, a pour sa part, exhorté les participants à s’inscrire dans la dynamique de paix et de réconciliation afin d’amorcer le développement du département. « Les thèmes de réflexion expliquent la nécessité pour chacun d’œuvrer pour la paix. Il y va du développement de notre département. Raison de plus pour nous de travailler en synergie pour relever le défi de la stabilité sociale et sécuritaire », a-t-il indiqué, félicitant les participants pour les échanges qu’il a qualifiés de constructifs.

Les participants se sont dits satisfaits de cette rencontre qui va leur permettre d’interagir pour renforcer la collaboration bilatérale et la sécurité transfrontalière. « Que les autorités locales facilitent les échanges des biens et des personnes sur l’axe Daobly-Tempo bord (Liberia), avec la construction d’une barque sur le fleuve Cavally », a plaidé Joseph Gloadé, au nom des participants. Il a ensuite émis le souhait que des activités socio culturelles soient organisées entre les communautés ivoiro-libériennes pour briser le mur de méfiance et booster la dynamique de paix.