L’ONUCI offre un Centre d’éveil de protection sociale aux habitants d’Allakro dans la sous-préfecture de Noé

Report
from UN Operation in Côte d'Ivoire
Published on 12 Dec 2013 View Original

Les habitants du village d’Allakro situé dans la sous-préfecture de Noé, à 170 km d’Abidjan, ont désormais un Centre d’éveil et de protection sociale. Ce centre a été inauguré ce jeudi 12 décembre par la Chef de la section des Affaires civiles de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI), Margarethe Matic, en présence d’une forte délégation de la Mission, des autorités administratives, politiques, religieuses et coutumières de la région du Sud Comoé.

L’ONUCI accorde une grande importance à la protection des droits humains et au bien-être des populations ivoiriennes, d’où sa motivation et son engagement au financement de ce projet en faveur de plus de 260 enfants de la région, a fait savoir Mme Matic, dans son intervention au cours de la cérémonie inaugurale. Tout en réaffirmant la volonté de l’ONUCI à accompagner les autorités ivoiriennes dans les actions de reconstruction de la paix, elle a exhorté les bénéficiaires, les responsables de la protection sociale, les élus et les cadres, à accompagner l’action de l’ONUCI en faisant un bon usage de cet édifice, tout en continuant à déployer des efforts pour entretenir un environnement apaisé, propice au travail et au développement.

Au nom de la communauté bénéficiaire, Komenan Patrice a exprimé toute la gratitude et la reconnaissance des populations à l’endroit de la Mission onusienne pour la construction de ce centre. « Ce batiment construit par l’ONUCI est le symbole de l’amitié et de la paix que représentent les Nations Unies. Nous disons merci à l’ONUCI en la rassurant d’entretenir ce batiment dans l’intérêt des populations », a-t-il précisé.

Au nom du Ministre de l’Emploi des Affaires sociales et de la Formation Professionnelle, l’Inspecteur des Affaires sociales et par ailleurs Directeur général par intérim des Affaires sociales, Bagaté Bolou, a souligné que ce geste de l’ONUCI au profit des acteurs de la protection sociale, est le premier du genre en Côte d’Ivoire et une parfaite illustration de l’importance que cette mission accorde à la protection des droits humains et au bien-être des enfants. Ce geste généreux de l’ONUCI, va ainsi améliorer la qualité des actions qui seront menées en faveur des enfants de la région, a-t-il dit. C’est une source de motivation pour le personnel social à œuvrer davantage pour le bonheur des populations, a précisé M. Bolou.

A son tour, le Préfet du département de Tiapoum, Kassoum Coulibaly, a, au nom des populations, tenu à remercier la Représentante spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour la Côte d’Ivoire et l’ensemble du personnel de l’ONUCI pour dit-il, avoir « contribué ainsi à travers ce projet, à fournir aux mères d’Allakro et des villages environnants, des conditions adéquates pour l’épanouissement et la protection des enfants ».

Après la remise des clés aux autorités locales par l’ONUCI en présence d’une population nombreuse, une visite guidée du centre a mis fin à cette cérémonie qui a été marquée par des chants et danses traditionnels.