CPI : décide du maintien de Laurent Gbagbo en détention

Report
from UN Radio
Published on 13 Mar 2014 View Original

Écouter

Dans l'Affaire le Procureur de la CPI contre Laurent Gbagbo, la Chambre préliminaire 1 de la Cour pénale internationale (CPI) a décidé mercredi du maintien en détention de l'ex-président ivoirien. Selon le porte-parole de la Cour, Fadi El Abdallah, cette séance s'inscrit dans le règlement, qui stipule qu'une fois tous les 120 jours, une audience puisse se tenir pour décider du maintien en détention ou de la libération provisoire d'un suspect.

Dans le contexte de sa révision périodique de la détention du suspect, la Chambre préliminaire I a conclu qu'il n'y a pas eu de changement des circonstances pertinentes concernant la nécessité de maintenir Laurent Gbagbo en détention pour garantir qu'il comparaîtra devant la Cour et qu'il ne fera pas obstacle à l’enquête ou à la procédure devant la Cour. La Chambre a décidé la continuation de la mise en détention de Laurent Gbagbo.

Conformément à l'article 60-3 du Statut de Rome et la règle 118 du Règlement de preuve et de procédure, la Chambre doit périodiquement réexaminer sa décision de mise en liberté ou de maintien en détention du suspect, au moins tous les 120 jours.

Jusqu’à présent, la question de la détention de Laurent Gbagbo a été examinée à cinq reprises par la Chambre, successivement les 12 novembre 2012, 18 janvier 2013, 12 mars 2013, 11 juillet 2013 et 11 novembre 2013, dont quatre ont été revues périodiques effectuées dans le cours normal des affaires, et une suite à une demande de la défense.

(Extrait sonore : Fadi El Abdallah, porte-parole de la CPI; propos recueillis par Ousmane Kanté, ONUCI-FM)