Les candidats aux élections locales à Toulepleu, Taï, Zagne, Tieme, Seguelon, Mafere, Koun Fao, Transua et Assueffry s’engagent à favoriser un environnement électoral apaisé

Report
from UN Operation in Côte d'Ivoire
Published on 19 Apr 2013 View Original

L’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) a initié le 16 avril, plusieurs rencontres d’échanges avec les populations à la veille des élections locales à travers le pays. Les représentants de la Mission se sont rendus dans les localités de Toulepleu, Taï, Zagné, Tiémé, Séguélon, Maféré, Koun Fao, Transua et Assueffry. Ces rencontres visaient le même objectif : aider les différents candidats et leurs représentants aux élections municipales et régionales à prendre l’engagement de mettre tout en œuvre pour que le scrutin soit calme et apaisé.

A Toulepleu, Vincent Kouakou du Bureau de l’Information publique de l’ONUCI a invité les candidats à agir pour une élection qui conduit à la réconciliation et à la cohésion sociale. Nicola Franceschetti, Coordonnateur du Bureau conjoint des Nations Unies a, quant à lui, mis en exergue la responsabilité des candidats. Fort heureusement, ces derniers ainsi que leurs représentants aux élections municipales et régionales se sont engagés, à l’issue de la rencontre, à œuvrer à la consolidation de la paix dans le département.

A Taï et à Zagné, les représentants de l’ONUCI ont souhaité que les élections intègrent la dimension Droits de l’Homme. Amidou Mouna, du Bureau des Droits de l’Homme à Taï a estimé que tant que les droits seront violés, il y aura toujours des risques de crise. « L’ONUCI souhaite que chaque individu s’approprie la protection et la promotion des droits de l’Homme dans son quotidien, surtout en cette période électorale afin de favoriser une nouvelle vision et de nouvelles attitudes, gage d’une paix durable », a-t-il indiqué. A Tiémé et Séguélon, la mission onusienne est également revenue sur la nécessité pour les candidats de militer en faveur d’un scrutin sans violence.

A Maféré, à l’est d’Aboisso, l’ONUCI, en plus des élections, a mis un accent particulier sur les défis sécuritaires en expliquant aux populations les défis que constituent la Réforme du Secteur de la Sécurité (RSS) ainsi que le Désarmement, la Démobilisation et la Réinsertion(DDR). Dans la préfecture de Bondoukou, les fonctionnaires de la mission onusienne, en collaboration avec la société civile, ont poursuivi des séances de sensibilisation pour un environnement électoral apaisé avec les chefs communautaires dans les villes de Koun-Fao, Transua et Assuéffry.