L’ONUCI et le REPSFECO-CI sensibilisent les élèves de Guiglo à la paix, à la réconciliation et aux Droits de l’Homme

Report
from UN Operation in Côte d'Ivoire
Published on 21 May 2013 View Original

L’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) et le Réseau Paix et Sécurité des Femmes de l’Espace CEDEAO section Côte d’Ivoire (REPSFECO-CI) ont initié, ce jeudi 16 mai, une séance de sensibilisation à la paix et à la réconciliation, aux droits de l’Homme à l’intention des élèves du Lycée moderne et des collèges Sekala, Obama et Doh Valentin de Guiglo (environ 530 km à l’ouest d’Abidjan).

Les différents intervenants, à savoir le Directeur Régional de l’Education Nationale, Konaté Alassane, les représentants de la composante des Affaires civiles, de la Division des droits de l’Homme, de la Police des Nations Unies, du Bureau de l’Information Publique, et du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), ont exhorté les apprenants à cultiver le pardon et la tolérance, à maintenir un environnement apaisé à l’école afin de se consacrer à leurs études pour être les acteurs du développement de leur pays. A la veille des vacances scolaires, l’accent a été également mis par les animateurs de la rencontre sur l’adoption de bonnes pratiques pour éviter les comportements à risques pendant cette période.

A leur tour, les élèves des quatre établissements ont produit diverses prestations artistiques, sketches, danses, poèmes et chants, pour montrer à leurs camarades les vertus du dialogue et du vivre ensemble. Ils se sont par ailleurs prêtés à un jeu sur leurs connaissances du Système des Nations Unies, des notions de paix, de démocratie, des droits de l’Homme lors du concours « cracks » qui a été remporté par le Collège Obama.

Le proviseur du Lycée moderne, Ouattara Drissa, et le président du Club les messagers de la paix et des droits de l’Homme du Collège Obama, Diomi Kevin, au nom des élèves, ont remercié les promoteurs de cette activité. « L’ONUCI et le REPSFECO nous ont permis de compétir dans une saine émulation et cela a renforcé les liens entre nous. Nous avons beaucoup appris à travers les différentes interventions. Notre souhait est qu’une telle initiative se renouvelle », a conclu le porte-parole des élèves.