L’ONUCI contribue à faire baisser la tension entre populations dans le Folon

Report
from UN Operation in Côte d'Ivoire
Published on 21 Oct 2013 View Original

Tienko, sous- préfecture située à 95 km au nord d’Odienné dans la région du Folon à la frontière ivoiro- malienne, connait depuis un certain moment, des conflits récurrents liés au vol de bétail, à des dégâts de cultures, aux questions foncières, au viol de femmes, etc. En vue de rechercher un règlement amiable et pacifique aux différends nés entre les communautés de cette contrée, une tournée de sensibilisation à l’apaisement, à la gestion pacifique des conflits, au respect des lois, à la culture du vivre ensemble et des valeurs de la paix, a été conduite conjointement par le bureau de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) à Odienné, le Sous-Préfet de Tienko et l’ONG Organisation pour la Promotion et la Défense des droits de l’Homme. Cette tournée s’est déroulée les 16,17et 18 octobre 2013 à Kimbrila- Nord, Diolola et Tienko.

Le Représentant de la section des Affaires civiles de l’ONUCI, dans son intervention, a sensibilisé les populations au renforcement de l’autorité de l’Etat, à la gestion pacifique des conflits. « L’ONUCI vous invite à ne pas chercher à vous venger ni à vous faire justice, mais plutôt à faire confiance aux autorités. Sachez que tout le monde est perdant lorsqu’il y a une guerre. Il est bon que vous conjuguiez vos efforts pour une cohésion sociale durable », a-t-il dit.

Le Chef de canton, Doumbia Moussa, prenant la parole, a souhaité une collaboration franche et équitable pour une cohésion sociale entre différentes populations qui vivent dans les 19 villages du canton Bogodougou. « Je vous prie d’œuvrer dans la voie de la paix et de la consolidation de la cohésion sociale. Je vous demande surtout de garder patience », a pour sa part dit aux populations le Sous-Préfet de Tienko, Koffi Amani Ignace.