Le Japon soutient la réintégration des rapatriés de Mtabila

Report
from UN Development Programme
Published on 29 Mar 2013 View Original

Ce jeudi 28 mars, en présence de Mme la Ministre de la Solidarité Nationale, des Droits de la Personne Humaine et du Genre, de l’Ambassadeur du Japon et du Représentant Résident du PNUD a eu lieu la cérémonie officielle de signature de l’accord de financement de 1.500.000 USD entre le Gouvernement du Japon et le PNUD. Ce financement interviendra jusqu’en 2014 en faveur de la réintégration socio-économique des rapatriés de Mtabila et contribuera à la prévention des conflits et à la construction de la paix au Burundi. Cet appui s’aligne sur la politique du Ministère de la Solidarité en termes de réintégration. Il visera tout la création d’emplois pour les rapatriés et les communautés d’accueil dans les provinces de Bururi, Makamba, Ruigi et Rutana. Une attention particulière sera accordée à l’intégration sociale et à la consolidation de la paix. Six mille personnes, choisies parmi les plus vulnérables, sont concernées par ce programme de réintégration socio-économique.

Pour mettre en œuvre cet important programme, le PNUD s’inspirera des réussites d’une expérience de réintégration similaire que l’organisation mène depuis plusieurs années dans le Nord du Pays. Dans les provinces de Cibitoke et Bubanza, des milliers d’ex-combattants, de rapatriés et de vulnérables ont pu retrouver une vie digne en bénéficiant de projets de remises à l’emploi et d’amélioration de leurs conditions de vie de base.

Le Japon souhaite encourager l’espoir

Le Gouvernement du Japon a contribué aux programmes de développement du Burundi à travers le PNUD depuis 2009. Il a soutenu la réintégration durable des Ex Combattants en 2009 pour un montant de $ 2 108 000. Cet appui s’est poursuivi en 2011 par le développement des services de reconstruction communautaire de création d’emplois temporaires en vue du relèvement communautaire pour un montant $ 2 000 000. Toujours dans l’objectif de consolider la démocratie, le Gouvernement du Japon a contribué au Basket Fund du projet d’appui au cycle électoral de 2010 à travers un financement de $ 1700 000.

Dans son allocution prononcée lors de la cérémonie de signature de l’accord, SE M. Toshihisa Takata, Ambassadeur du Japon, a évoqué que « … Plus que tout autre chose, les rapatriés de Mtabila ont besoin d’espoir. Ils ont besoin d’optimisme. Ils ont besoin de sympathie et d’un sentiment qu’ils sont les bienvenus. Pour cela, toute la communauté doit se développer, et pas seulement les rapatriés. L’ensemble de la communauté et de ses membres doivent devenir autonomes… »

Au Burundi et dans le monde, le gouvernement japonais soutien également la famille des Nations Unies dans son ensemble, sur le chemin vers un mieux être de la population et de la planète.