Burundi: Plan de Réponse Humanitaire Janvier - Décembre 2017 (Janvier 2017)

POPULATION TOTALE DU BURUNDI 11,2M

PERSONNES DANS LE BESOIN 3millions

PERSONNES CIBLEES 1 million

BUDGET (US$) . 73,7M

|# PARTENAIRES HUMANITAIRES 73

PREFACE PAR

LE COORDONNATEUR RESIDENT

J’ai l’honneur de vous présenter le Plan de Réponse humanitaire 2017 pour le Burundi, résultat d’un travail conjoint et essentiel des partenaires humanitaires en consultation avec le Gouvernement du Burundi et les bailleurs de fonds.

Les conclusions présentées dans ce Plan sont alarmantes : à la fi n de 2016 le nombre de personnes en besoin d’assistance humanitaire est estimé à 3 millions, soit presque un quart de la population du Burundi et trois fois plus qu’en février 2016. Au cours des derniers 18 mois, le pays a fait face à une détérioration de facteurs socio-économiques caractérisées par une dégradation des conditions de vie des populations aff ectées, notamment dans l’accès aux services essentiels de base ainsi que leurs moyens de subsistance et la protection de leurs droits. Ces situations, combinées à des catastrophes naturelles, ont accru les besoins humanitaires.

Trois éléments principaux – le manque d’accès aux services de base, la vulnérabilité exacerbée des communautés aff ectées, les préoccupations en matière de protection – ont formé la base de l’analyse contextuelle qui met en évidence les besoins aggravés des populations locales, y compris les personnes déplacées internes, les retournées et les réfugiés.
Les pierres angulaires de ce Plan incluent l’aide aux personnes en situation d’urgence, le soutien à l’accès aux services de base, l’appui à mieux faire face aux chocs et la collecte et l’analyse des données.

Des trois millions de personnes dans le besoin, le Plan cible un million d’entre elles considérées comme les plus vulnérables. Le ciblage a été élaboré suivant des critères sectoriels spécifi ques ainsi qu’en fonction des capacités opérationnelles des partenaires et de l’accessibilité aux bénéfi ciaires.
Ce Plan de Réponse a été préparé par la communauté humanitaire de manière participative et exhaustive sur base des informations disponibles. Même si la collecte des données a été intensifi ée ces derniers mois, il reste toutefois important de mieux cerner l’identifi cation et les besoins des plus vulnérables. Depuis la première rédaction du Plan de Réponse humanitaire en février 2016, des progrès importants ont été réalisés. Nous envisageons de travailler ensemble pour tirer parti de ce travail et assurer une meilleure disponibilité et qualité des données, une analyse contextuelle et une évaluation coordonnée des besoins qui guideront une action humanitaire de plus en plus effi cace, ciblée et opportune.

En outre, avec des prévisions inquiétantes pour 2017 incluant des budgets en baisse et des défi s continus, les besoins continueront d’augmenter. Il est crucial que nous renforcions nos capacités opérationnelles afi n de fournir une réponse appropriée. A ce titre, je lance un appel à toute la communauté humanitaire : au gouvernement et partenaires à accroitre leurs capacités, la coordination, l’engagement et la participation active dans l’évaluation des besoins et des vulnérabilités ainsi que dans la planifi cation de la réponse.

Aux bailleurs de fonds, rendre cela possible à travers des fi nancements et soutiens nécessaires.
Ce Plan de Réponse 2017 se veut un outil de référence vivant et fl exible off rant des lignes directrices pour les parties prenantes. Ainsi, il pourrait être revu si l’analyse de nouvelles informations indique un changement signifi catif du contexte humanitaire au Burundi.
Le Plan off re un moyen d’aborder les défi s humanitaires les plus urgents. Il est aussi essentiel de déployer des eff orts soutenus face aux problèmes structurels qui sous-tendent les vulnérabilités chroniques.

Je saisi cette opportunité d’exprimer ma reconnaissance pour la formidable mobilisation d’expertise et de ressources humaines engagées par les acteurs humanitaires qui ont signifi cativement augmentés. J’exprime aussi ma profonde gratitude aux bailleurs de fonds sans lesquels ces eff orts n’auraient pas été possibles, ainsi qu’aux structures gouvernementales, communautés d’accueil et société civile pour leur assistance aux personnes dans le besoin. Je lance un appel à la communauté internationale pour poursuivre leurs engagements en soutenant ce Plan de Réponse Humanitaire 2017 afi n que nous soyons prêts à répondre aux besoins et aux défi s croissants, pour sauver des vies et préserver la dignité de milliers de personnes au Burundi cette année.

OBJECTIFS STRATEGIQUES

1 Fournir aux personnes en situation d’urgence une assistance coordonnée et intégrée, nécessaire à leur protection et leur survie dans le cadre des principes humanitaires y compris en appliquant l’approche «ne pas nuire».

2 Garantir un accès minimum aux services de base pour les populations ciblées et renforcer la capacité des ménages à la réalisation eff ective de leurs droits fondamentaux.

3 Soutenir les populations vulnérables à mieux faire face aux chocs en renforcant leur résilience, en répondant aux signaux d’alerte de manière anticipée et en promouvant la cohésion sociale.

4 Recueillir les données sur les risques et les vulnérabilités, les analyser et intégrer les résultats dans la programmation humanitaire et de développement afi n de mieux cerner, suivre et répondre aux besoins humanitaires.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:

To learn more about OCHA's activities, please visit http://unocha.org/.