Burundi : Dashboard N⁰1 Février 2017

Infographic
from Food and Agriculture Organization of the United Nations
Published on 17 Mar 2017 View Original

FAITS SAILLANTS

  • Perte de production totale: -25% en équivalent céréales par rapport à la saison 2016A (-28% pour le haricot, -24% maïs, -21% racines/tubercules et -19% banane/plantain).

  • Niveaux de pertes variables selon les provinces: Muyinga -70% pour le maïs et -60% pour le haricot; +4% pour le maïs à Mwaro et -6% pour le haricot à Ngozi.

  • Malgré les récoltes de la saison A courant janvier et février, la production obtenue ne permet pas d’infléchir la tendance haussière des prix telle qu’enre-gistrée au cours des trois dernières années, ni réduire significativement la période de soudure de nombreux ménages.

  • Le prix des racines et tubercules (manioc, patate douce), cultures dites de soudure, accuse les taux d’augmentation les plus importants, fragilisant encore plus les ménages vulnérables. La colocase a pratique-ment disparu.

  • Le nombre de repas par jour reste limité en février, pour les enfants (2 à 3 repas) et les parents (2 voire 1 repas).

  • Pour la saison 2017B, seuls 14% des ménages estiment avoir eu accès à suffisamment de semences, 78% un accès insuffisant et 8% un accès nul.

  • Seuls 20% des ménages enquêtés déclarent avoir eu un accès suffisant à la fumure organique, contre 60% un accès insuffisant et 21% sans aucun accès. Respectivement, 11%, 50% et 39% des ménages enquê-tés qualifient ainsi leur accès aux engrais chimiques. Cela limite grandement le potentiel de production et d’accroissement des rendements.

  • De nombreuses destructions (maisons, champs et infrastructures socio-économiques) ont été signalées suite aux pluies torrentielles et vents violents.