109 millions de dollars necessaires pour répondre aux besoins humanitaires au Burkina Faso en 2014

Report
from UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
Published on 19 Feb 2014

(Ouagadougou, 19 février 2014): La communauté humanitaire a lancé aujourd’hui à Ouagadougou, un Plan de Réponse Stratégique triennal pour le Burkina Faso. La cérémonie de lancement a été présidée par le Ministre de l’Action Sociale et de la Solidarité Nationale, Dr. Alain Zougba, le Secrétaire Général Adjoint des Nations Unies et Coordonnateur Humanitaire Régional pour le Sahel, M. Robert Piper, et le Coordonnateur Humanitaire pour le Burkina Faso, M. Pascal Karorero. « Fruit d’un travail collectif, ce nouveau Plan de Réponse permettra de soutenir les populations vulnérables à mieux faire face aux chocs en anticipant sur leurs besoins et en réduisant le temps de récupération post-crise », a dit M. Karorero.

Le Plan de Réponse vise à mobiliser 109 millions de dollars (49 milliards de FCFA), en 2014, pour assister 1,3 million de personnes en insécurité alimentaire, plus de 500 000 enfants atteints de malnutrition aigüe, et 35 000 Maliens réfugiés au Burkina Faso.

Ces dernières années, le Burkina Faso a connu une baisse considérable du nombre de personnes en situation de vulnérabilité à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle, passant de 2,8 millions en 2012 et 1,8 million en 2013, à 1,3 million en 2014. « Grâce, entre autres, à la bonne coopération et l’engagement des acteurs humanitaires et des partenaires gouvernementaux, le Burkina Faso a vu une réduction significative du nombre de personnes en situation de crise », a dit M. Piper. « En conséquence, la demande de financement pour cette année a été réduite de 21 pour cent. Mais des poches de vulnérabilité subsistent, et beaucoup de foyers auront besoin de notre assistance afin de se remettre complètement. » Composante du Plan de Réponse Stratégique 2014-16 pour le Sahel, le plan national pour le Burkina Faso met l'accent sur la synergie et de solides partenariats avec le gouvernement, et les acteurs du développement.

En plus des interventions humanitaires pour sauver des vies, le plan vise à soutenir les efforts du gouvernement burkinabé dans le renforcement des moyens de subsistance et de la résilience des populations. « Dans un pays comme le Burkina Faso où les communautés font face à la récurrence de certaines catastrophes depuis plusieurs décennies, l’élaboration d’un Plan de Réponse Stratégique est sans aucun doute plus que salutaire », a dit le Ministre Alain Zoubga. « Le plan s’inscrit en droit fil de la Politique Nationale de Protection Sociale dont s’est dotée le pays en 2012. » L’appel de fonds 2013 pour le Burkina Faso, d’un montant de 139 millions de dollars, a été financé à hauteur de 56 pour cent avec 79 millions de dollars reçus.

Dans la région du Sahel, il est estimé que 20 millions de personnes au Burkina Faso, Cameroun, Gambie, Mali, Mauritanie, Niger, Nigeria, Sénégal et Tchad, se trouvent en situation d’insécurité alimentaire, et 2,5 millions d’entre elles ont besoin d’une assistance immédiate. Cinq millions d’enfants pourraient souffrir de malnutrition en 2014.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:

To learn more about OCHA's activities, please visit http://unocha.org/.