Tremblement de terre en Algérie - poursuite de la réhabilitation

Report
from Secours Populaire Français
Published on 18 Jul 2003
Les conséquences du séisme qui a touché l'Algérie le 21 mai dernier sont encore très présentes et le Secours populaire poursuit son aide envers les sinistrés.
Une quatrième mission composée du Docteur Ismaïl Hassouneh (secrétaire national, chargé du réseau euro-méditéranéen) et de Corinne Makowski (secrétaire national, chargée de la solidarité mondiale) s'est rendue en Algérie afin de mettre en place différents projets de réhabilitation qui devraient être inaugurés dans la deuxième semaine de septembre 2003.

A ce jour, le Secours populaire a déjà engagé 100 000 euros afin de venir en aide aux victimes de ce terrible séisme.

Au total, 800 personnes ont pu être relogées dans les 100 tentes familiales achetées et installées à Zeimmouri. 300 familles de Bordj El Bahri ont reçu des colis d'urgence. 100 familles vivant sous tente ont bénéficié de l'installation de planchers afin de préserver les matelas de l'humidité et 100 familles ont bénéficié de ventilateurs.

Il faut maintenant continuer d'installer des planchers dans d'autres villages de tentes afin d'assurer une meilleure hygiène.

Le Secours populaire met en place trois projets de réhabilitation :

Le premier projet concerne l'aménagement d'un local (en accord avec la mairie de Bordj El Bahri) pour aider les élèves à préparer l'épreuve du Bac.

Le SPF va aussi installer une bibliothèque, des livres de révisions et deux ordinateurs. Le coût de ce projet est de 25 000 €.

Le second projet consiste à installer une école primaire en préfabriqué à Dellys. Elle comportera au minimum 6 classes de 30 élèves, un bloc sanitaire, un préau, un bloc avec bureau du chef d'établissement, des salles et sanitaires pour les enseignants et des équipements en mobilier et matériel scolaire. Le coût de ce projet est de 150 000 €.

C'est une entreprise algérienne qui s'occupera des travaux, notre partenaire sur place l'Association Algérienne de l'Action Sociale va suivre les travaux avec l'appui d'un ingénieur en travaux publics.

Le troisième projet est la reconstruction d'un centre de formation professionnelle pour 250 jeunes à Zeimmouri. Le SPF prend en charge l'installation des salles pédagogiques en préfabriqués et les sanitaires correspondants avec l'aide d'une entreprise algérienne et de son partenaire associatif. Le Ministère de la Formation s'occupe de construire en dur les ateliers de formation. Le coût de ce projet est de 100 000 €.

Actuellement, des familles ont commencé à s'installer dans les premiers villages préfabriqués et les écoles se construisent également à côté de ces villages en prévision de la prochaine rentrée scolaire.

Aujourd'hui, la solution des préfabriqués est celle qui est préconisée afin de répondre à l'urgence. Les constructions en dur demandent en effet, systématiquement des études de sols approfondies qui retardent d'autant plus les réalisations devant respecter les normes antisismiques.

Pour nous aider à réaliser ces projets et à continuer notre aide dans la durée en collaboration avec notre partenaire local, vous pouvez effectuer des dons.