L’OIM lance un appel de 303 millions de dollars E. U. pour des projets humanitaires

Report
from International Organization for Migration
Published on 22 Jan 2013 View Original

Afin de mettre en œuvre divers projets humanitaires d’urgence, dont certains ont été lancés en 2012, l’OIM adresse aux donateurs un appel de 303 millions de dollars E. U. pour des projets humanitaires en 2013.

L’OIM est l'agence chef de file pour le Groupe sectoriel sur la gestion des camps et la coordination des camps (CCCM) dans les catastrophes naturelles. Elle est également l’agence chef de file pour le groupe sectoriel des abris dans une demi-douzaine de pays, et est aussi un acteur majeur dans d’autres groupes sectoriels.

L’OIM, à travers son Répertoire des appels humanitaires 2013 (Humanitarian Compendium), sollicite ces fonds pour achever des projets d’urgence dans 16 pays, dont l’Afghanistan, Haïti, le Kenya, le Mali, le Pakistan, les Philippines, la République démocratique du Congo, la Somalie, le Soudan du Sud, la Syrie, le Tchad et le Yémen.

Parmi les principaux projets, 60 millions de dollars E. U. sont nécessaires pour aider au retour dans la sécurité et la dignité de 300 000 Sud-Soudanais qui se trouvent toujours en République du Soudan. Les fonds permettront aussi de dispenser des soins de santé primaires vitaux aux migrants de retour et aux communautés dans lesquelles ils rentrent.

Le Soudan du Sud est le pays qui affiche les plus mauvais indicateurs de santé au monde. Moins de 20 % de la population a accès aux services de santé primaire. Les fonds seront également utilisés pour fournir des abris et des articles de secours non alimentaires essentiels, ainsi que des services en matière d’eau, d’assainissement et d’hygiène (WASH.)

Au Yémen, l’OIM a besoin de 38 millions de dollars E. U. pour continuer à aider des milliers de migrants vulnérables originaires de la Corne de l'Afrique et bloqués dans ce pays à rentrer volontairement chez eux. La plupart sont arrivés au Yémen après une dangereuse traversée du golfe d'Aden. Les fonds serviront aussi à aider les plus vulnérables et à remettre sur pied des activités de subsistance dans les gouvernorats déchirés par la guerre d’Abyan et al-Jawf.

Au Kenya, l’Organisation cherche à obtenir 35 millions de dollars E. U. pour fournir un abri, des articles non alimentaires et une assistance sanitaire aux quelque 473 000 réfugiés somaliens vivant dans le camp de réfugiés de Daadab, le plus grand au monde. Ces fonds aideront également 300 000 autres Kényans déplacés internes à cause de catastrophes naturelles et d'un conflit interethnique.

Une partie de l'argent sera aussi affectée à des projets visant à renforcer la résilience des communautés pastorales et d’accueil dans le Nord du Kenya, dont les moyens de subsistance ont gravement pâti de l'afflux de réfugiés et de longues périodes de sécheresse.

Une autre tranche majeure de financement ira à l'apport d'une aide d'urgence aux civils pris dans la tourmente de la crise syrienne. L’OIM a besoin de 36 millions de dollars E. U. pour continuer à fournir des articles non alimentaires au nombre croissant de Syriens déplacés internes.

D’après le HCR, plus de deux millions de civils syriens ont actuellement un besoin urgent d'aide non alimentaire. L’OIM a intensifié sa distribution d'articles non alimentaires et de nécessaires pour faire face à l’hiver aux civils syriens se trouvant en Syrie et au Liban.

L’OIM a aussi besoin de fonds pour l'évacuation des travailleurs migrants vulnérables en Syrie. Depuis le début du conflit en mars 2011, l’Organisation a aidé quelque 3 300 migrants vulnérables originaires de 36 pays à rentrer chez eux en toute sécurité.

Les autres projets en cours liés à la crise syrienne comprennent une assistance au transport pour aider les réfugiés qui entrent en Jordanie à gagner le camp de réfugiés de Za’tri, ainsi qu’une aide pour la construction et la réhabilitation d'abris d'urgence, une assistance sanitaire et un appui psychosocial pour les réfugiés au Liban.

En Haïti, 18,5 millions de dollars E. U. sont nécessaires pour continuer à fournir des subventions à la location qui permettent aux familles déplacées à l'intérieur de quitter les camps surpeuplés et de s'installer dans des logements locatifs pour recommencer leur vie trois ans après le tremblement de terre dévastateur de janvier 2010.

Les fonds seront aussi utilisés pour fournir des services en matière d’eau, d’assainissement et d’hygiène afin d'éviter la propagation du choléra et d'autres épidémies.

Le Répertoire 2013 des appels de fonds humanitaires de l'OIM (Humanitarian Compendium) peut être téléchargé en anglais à l’adresse : http://www.iom.int/files/live/sites/iom/files/pbn/docs/IOM-Humanitarian-...

Pour plus d’informations, veuillez contacter

la Division des relations avec les donateurs de l’OIM
Tél. : +41 22 717 9271
Courriel : drd@iom.int

International Organization for Migration:

Copyright © IOM. All rights reserved.