RD Congo - Nord-Kivu: Situation des personnes déplacées internes (PDI) au 25 mars 2013

De janvier 2009 à la date du 25 mars 2013, la Province du Nord-Kivu compte un effectif total de 920 784 personnes déplacées internes, soit 13,81% (111 728 personnes) d’augmentation par rapport au cumul total du mois précédent (809 056 personnes).

Plusieurs facteurs expliquent cette augmentation:

  • La mise à jour des données statistiques, après les évaluations effectuées par les partenaires humanitaires dans le Territoire de Lubero ;
  • La mise à jour du nombre des déplacés dans les sites spontanés situés dans les Territoires de Nyiragongo et de Masisi ;
  • Des nouveaux déplacements constatés au mois de mars dans la Province du Nord-Kivu, suite aux événements ci-après:
    • Attaques des positions militaires FARDC par des groupes armés à Eringeti (Territoire de Beni)
    • Attaques des FARDC contre les groupes armés à Biambwe dans le Territoire de Beni
    • Des combats entre les deux factions du M23 dans le groupement de Bweza, Kisigari et Rugari (Territoire de Rutshuru).

Les données enregistrées depuis 2009 montrent que plus de 94% des déplacements sont liés à l’insécurité, seulement 0,20% à des désastres naturels et 5,09% à des causes inconnues. Le taux de répartition du nombre des déplacés par territoire est fourni par le diagramme ci-dessous par ordre décroissant: Masisi (29,20%), Walikale (22,61%), Nyiragongo (19,06%), Lubero (12,76%), Beni (8,78%), Rusthuru (7,47%) et la ville de Goma (0,13%). En termes d’hébergement, 73,16% des personnes déplacées se trouvent dans des familles d’accueil, 18,20% (219246 personnes) dans des sites publics et spontanés et 8,65% (120 785 personnes) dans les camps CCCM.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:

To learn more about OCHA's activities, please visit http://unocha.org/.