Consultant International pour l'elaboration d'une Strategie Nationale C4D survie de l'enfant au Gabon

Job
from UN Children's Fund
Closing date: 07 Aug 2017

Pays à revenu intermédiaire de la tranche supérieure, avec un Revenu National Brute par habitant de 17220 dollars PPA en 2013[1], le Gabon ne figure qu’au 112e rang sur les 187 pays classés selon leur Indice de Développement Humain. La dernière enquête sur la pauvreté de 2005, indique qu’un tiers des Gabonais vit en dessous du seuil national de pauvreté et que les ménages du quintile le plus riche concentrent la moitié des richesses. La pauvreté est plus profonde en milieu rural qu’urbain mais les trois quarts des pauvres vivent en ville.

La Santé, la Nutrition, le WASH et la Prévention de la Transmission du VIH de la Mère à l’Enfant constituent les composantes essentielles et jouent un rôle important dans la Survie et le Développement de l’Enfant Gabonais. Ces composantes essentielles prennent en compte, non seulement les résultats des enquêtes MODA et de la SITAN 2015, mais aussi, les ODD (2, 3, 6), les engagements de l’UNDAF et le mandat de l’UNICEF.

Selon l’EDSG II de 2012, la Mortalité Maternelle est de 316 décès pour 100000 NV, la Mortalité Infanto-Juvénileest de 65‰, loin de la cible de l’OMD 4, la Mortalité Néonatale est de 26‰, la Mortalité Infantileest de 43‰, les principales causes de la mortalité de l’enfantrestent le Paludisme (29%) et la Rougeole (18%), la couverture vaccinale des enfants 12-23 mois: BCG(92%), DTC3(75%), VAR(74%), la majorité des enfants gabonais (58%) ne seraient pas couverts par le Polio3, le taux d’allaitement maternel exclusif pour les enfants de moins de 6 moisn’est que de 6%, le taux de séroprévalence est de 5,8% chez les femmes et 2,2% chez les hommes, le taux d’utilisation de toilettes améliorées non partagéesn’est que de 34%.

Ce contexte est aussi dû aux goulots d’étranglements qui persistent malgré les efforts du Gouvernement et des Partenaires : (1) faibles ressources humaines en qualité et en quantité, (2) faible accessibilité aux services de santé, (3) faible qualité de soins de santé et de prise en charge, (4) faible niveau d’engagement et d’appropriation des communautés, (5) faible chaine d’approvisionnement avec des ruptures fréquentes en produits médicaux et de laboratoire, (6) faible niveau de coordination entre les acteurs à tous les niveaux, (7) faible allocation budgétaire aux activités préventives, (8) faibles système d’information sanitaire, (9) certaines pratiques d’hygiène et d’assainissement inadéquates causant les maladies diarrhéiques et infectieuses infantiles.

Aussi, selon l’EDSG II 2012, 8 % des femmes et 4 % des hommes ne sont exposés à aucun média (journal, radio ou télévision). Si l’on considère le milieu de résidence, on note un écart important entre l’urbain et le rural : 5 % des femmes urbaines ne sont exposées à aucun média contre 28 % de celles du milieu rural. Chez les hommes du milieu urbain, cette proportion est de 2 % contre 19 % en milieu rural.

Globalement, 19 % des femmes et 32 % des hommes sont exposés aux trois média, au moins une fois par semaine.

Les proportions d’hommes et de femmes exposés aux trois média augmentent avec l’âge. Cette tendance est cependant plus nette chez les hommes que chez les femmes (14 % pour les 15-19 ans à 42 % à 45-49 ans chez les hommes; chez les femmes, la proportion passe de 16 % à 15-19 ans à 22 % à 40-44 ans.)

La communication représente le processus par lequel les gens deviennent les principaux acteurs de leur propre développement. Grâce à la communication, les populations cessent d'être des bénéficiaires d'interventions de développement qui leur sont extérieures pour prendre en main leur développement

La communication pour le développement, processus social fondé sur la promotion du dialogue entre les communautés et les décideurs aux différents échelons, a pour but de promouvoir, développer et mettre en œuvre des politiques et des programmes qui améliorent la qualité de vie des populations. Elle occupe ainsi une place centrale reconnue par la communauté internationale dans la réponse aux besoins d’information, de communication, de participation et d’habilitation des différents groupes de participants, singulièrement les plus vulnérables, en vue de la réalisation des Objectifs de Développement Durable (ODD).

La mise en œuvre effective de la stratégie C4D au Gabon est très récente. Son application effective s’est faite durant les journées nationales de vaccination qui ont démontré un impact considérable de cette approche en augmentant l’adhésion des communautés aux activités de vaccination.

Conscient du rôle et de la place que la C4D peut jouer dans le devenir du pays, les acteurs étatiques impliqués dans la mise en œuvre des activités impliquant la communauté ont reconnu le rôle prépondérant de la communication pour le développement comme facteur de dialogue entre les acteurs de développement à tous les niveaux d’intervention, de valorisation des voix et aspirations des communautés. Aussi, la mise en en place d’un mécanisme de coordination nationale apparaît comme la clé pour la mise à échelle des interventions axées sur la survie, la protection et l’éducation de l’enfant. L’élaboration d’une stratégie nationale de communication pour le développement devient urgente pour assurer à cohérence et l’impact des activités.

OBJECTIFS DE LA CONSULTATION

Elaborer une stratégie nationale de communication pour le développement focalisée sur la Survie de l’Enfant.

Objectifs spécifiques

Faire une revue documentaire

  • Conduire les entretiens individuels et focus groups
  • Faciliter les ateliers de coordination et validation de la stratégie
  • Produire un rapport final de la consultation
  • Résultats attendus

  • Mener une analyse de la composante C4D du programme Survie de l’enfant selon les principes de qualité de la C4D: revoir les recherches, documents disponibles relatif à la C4D en appui à la survie et au développement de l’enfant, discussions avec les décideurs et partenaires autour de la planification et mise en œuvre de la C4D dans le cadre de ce programme (8 jours de terrain)
  • Préparer et faciliter un atelier avec les partenaires pour l’élaboration participative de la stratégie C4D pour la survie de l’enfant y compris un plan de suivi-evaluation (6 jours de terrain)
  • Finaliser la Stratégie C4D de la survie de l’enfant sur la base de l’analyse et du matériel produit (6 jours de terrain)
  • Finalisation des delivrables (20 jours, Home based)
  • Déroulement de la consultation

    La consultation devrait durer 2 mois pendant lesquels le consultant(e) devra conduire et faciliter toutes les activités devant conduire à la validation de la stratégie de communication pour le développement nationale

    Chronogramme

    L’étude se tiendra du 20 Octobre au 30 Novembre 2017

    Profil du consultant

    Consultant international

    Master en science social, sciences de l’éducation, démographie, sciences économiques, science de la communication

  • Expérience en conduite d’étude à caractère national avec focus sur survie et le développement de l’enfant,
  • Bonne connaissance du contexte de l’étude serait un avantage
  • Produire des références de documents de stratégies ou de politiques en matière de conduite de processus national
  • Bonne connaissance des procédures du système des nations unies
  • How to apply:

    UNICEF is committed to diversity and inclusion within its workforce, and encourages qualified female and male candidates from all national, religious and ethnic backgrounds, including persons living with disabilities, to apply to become a part of our organization. To apply, click on the following link http://www.unicef.org/about/employ/?job=505952