Toggle text

Analyse globale de la vulnérabilité, de la sécurité́ alimentaire et de la nutrition - Juillet 2014

Résumé Exécutif

Messages clefs :

  • Au Sénégal, environ 16 pour cent de la population est en situation d’insécurité alimentaire. Ces ménages ont une consommation alimentaire déficiente (très déficiente pour ceux en situation sévère) et ils ne peuvent satisfaire leurs besoins alimentaires minimaux sans recourir à des stratégies d’adaptation irréversibles.

Toggle text

Sénégal : Bulletin mensuel d’Information sur les marchés agricoles, N° 315 - juillet 2014

  • Le niveau d’approvisionnement des marchés en produits locaux (céréales sèches, légumineuses) s’affaiblit au fur et à mesure que la période de soudure avance.

  • Concernant le riz importé, le stock de sécurité en fin juin 2014, qui se chiffre à 58199 tonnes renforce les stocks commerçants (ARM, fiche de synthèse hebdomadaire N°25 du 25 juin – 1er juillet 2014).

Toggle text

Sénégal : Bulletin mensuel d’Information sur les marchés agricoles, N° 314 - juin 2014

FAITS SAILLANTS ET PERSPECTIVES

  • Les disponibilités des marchés sont constituées essentiellement de mil souna. Les stocks des autres produits locaux (sorgho, maïs, arachide) sont faibles à modérés selon les régions.

  • Cependant, le stock de régulation de riz importé disponible en fin mai 2014 qui se chiffre à 78 523 tonnes (ARM, fiche synthèse hebdomadaire N°22), renforce les stocks commerçants et garantit une couverture satisfaisante de la demande.

Toggle text

Sénégal : Bulletin mensuel d’Information sur les marchés agricoles, N° 312 - mars 2014

FAITS SAILLANTS ET PERSPECTIVES

  • Les marchés sont bien approvisionnés en produits locaux (céréales, arachide, oignon). Ce niveau d’approvisionnement s’explique par la fin du battage du mil dans les zones rurales, le retour des opérateurs privés stockeurs dans les marchés ruraux de collecte pour l’arachide coque, la baisse des stocks de l’oignon importé après la suspension des importations pour l’oignon.

Toggle text

Sénégal : Bulletin mensuel d’Information sur les marchés agricoles, N° 311 - février 2014

FAITS SAILLANTS ET PERSPECTIVES

  • Le niveau d’approvisionnement des marchés est moyen à abondant en produits locaux (mil, maïs, riz local décortiqué, arachide coque).
    Toutefois, il est à noter un dynamisme modéré dans les marchés ruraux de collecte. Ce ralentissement s’explique par les dysfonctionnements constatés dans la commercialisation de l’arachide (principale culture de rente).

Toggle text

Sénégal : Bulletin mensuel d’Information sur les marchés agricoles, N° 308 - novembre 2013

FAITS SAILLANTS ET PERSPECTIVES

  • Faible niveau d’approvisionnement des marchés en céréales sèches et bonne disponibilité de l’arachide coque. Cette situation s’explique par le non battage des céréales (mil, maïs et sorgho) et le démarrage de la campagne de commercialisation de l’arachide.

  • la baisse du cours du riz sur les marchés internationaux a favorisé la constitution d’importants stocks au niveau des importateurs. Les disponibilités des deux types de riz sont estimées à plus de 300 000 tonnes.

Toggle text

"Nawette" - Veille Mensuelle du Sénégal - Issue 5, octobre 2013

Sommaire

  • SITUATION PLUVIOMETRIQUE déficitaire sur le sud, le centre et le Nord du territoire excédentaires.

  • SITUATION AGRICOLE : Les déficits hydriques notés tout au long de l’année impacteront négativement sur la production agricole dans certaine localité du zones qui ont effectué un deuxième semis tels que Lin guère, Kaffrine et Tambacounda). de production sont également attendus dans les zones i nondées tels Fatick, Kaolack, Kaffrine et Kédougou.

Toggle text

"Nawette" - Veille Mensuelle du Sénégal - Issue 4, septembre 2013

Sommaire

  • PREVISIONS SAISONNIERES: Des précipitations normales à excédentaires sont prévues en fin septembre et au mois d’octobre, sur l’ensemble du territoire.

  • SITUATION PLUVIOMETRIQUE: La situation pluviométrique de la période est globalement normale à excédentaire sur une bonne partie du territoire avec cependant quelques zones déficitaires (Ranérou, Linguère, Podor, Bakel et Sédhiou).

Toggle text

Sénégal : Bullettin mensuel sur l'évolution des prix N° 20, juin 2013

FAITS SAILLANTS ET PERSPECTIVES

L’approvisionnement des marchés en mil reste correct grâce aux déstockages déclenchés par la forte demande des producteurs en semences et des consommateurs pour le Ramadan.

Toggle text

Sénégal : Bullettin mensuel sur l'évolution des prix N° 19, mai 2013

FAITS SAILLANTS ET PERSPECTIVES

Au début de la soudure, le gouvernement a arrêté les prix des denrées de base afin de favoriser l’accessibilité par les ménages les plus pauvres.

Toggle text

Sénégal : Bullettin mensuel sur l'évolution des prix N° 16, Février 2013

FAITS SAILLANTS ET PERSPECTIVES

· La généralisation du battage du mil et du décorticage du maïs améliorent l’approvisionnement des marchés par rapport au mois précédent, sans pourtant atteindre un bon niveau, en dépit de la bonne production de céréales (source: mission CILSS, FAO, FEWSNET, PAM- février 2013).

Toggle text

Sénégal : Bullettin mensuel sur l'évolution des prix N°14, Décembre 2012

FAITS SAILLANTS ET PERSPECTIVES

  • Le niveau d’approvisionnement des marchés en céréales locales s’est légèrement abaissé à cause de la commercialisation intense de l’arachide coque et au retard du battage à grande échelle des céréales sèches.
Toggle text

Sénégal : Bullettin mensuel sur l'évolution des prix N° 15, Janvier 2013

This bulletin aims to deepen and complement the existing information on market prices of cereals and pulses in Senegal with other trade indicators in order to inform on the current and future trends availability and accessibility to food by the most vulnerable households.

In a context of global price volatility and climate change affecting the harvest in the Sahel, the monitoring of food and labour market behaviour, as well as cross-border trade, has great relevance for food security in Senegal and the neighbouring countries.

Toggle text

Sénégal : Bullettin mensuel sur l'évolution des prix N° 13/Novembre 2012

FAITS SAILLANTS ET PERSPECTIVES

· Deux mois après la mise en marché des produits issus de la campagne agricole 2012/13, les offres et les stocks se sont notablement améliorés dans tous les marchés du pays (ruraux/urbains, consommation/regroupement).

Toggle text

Bullettin mensuel sur l'évolution des prix N° 12/Octobre 2012

FAITS SAILLANTS ET PERSPECTIVES

  • Le mois d’octobre correspond à la mise en marché des premiers produits de la campagne agricole en cours. Du coup, les offres en produits locaux augmentent légèrement dans les marchés ruraux de collecte. Toutefois, du fait du taux d’humidité élevé des produits, cette amélioration ne s’accompagne pas de transferts significatifs vers les marchés urbains de consommation pour permettre un renouvellement des stocks.
Toggle text

Sénégal : Bulletin sur l'évolution des prix N° 12, octobre 2011

This bulletin aims to deepen and complement the existing information on market prices of cereals and pulses in Senegal with other trade indicators in order to inform on the current and future trends availability and accessibility to food by the most vulnerable households.

In a context of global price volatility and climate change affecting the harvest in the Sahel, the monitoring of food and labour market behaviour, as well as cross-border trade, has great relevance for food security in Senegal and the neighbouring countries.

Toggle text

Bullettin mensuel sur l'évolution des prix No.11/septembre 2012

FAITS SAILLANTS ET PERSPECTIVES

· Le mois de septembre boucle la campagne de commercialisation des produits agricoles 2011/2012. Les offres restent faibles malgré l’arrivée des produits de la nouvelle récolte sur le marché. Bien que les producteurs et les commerçants aient déstocké leurs réserves, celles-ci n’ont pas été suffisantes ni pour approvisionner les marchés ni pour invertir significativement la tendance haussière des prix.

Toggle text

Bullettin mensuel sur l'évolution des prix No.10/août 2012

FAITS SAILLANTS ET PERSPECTIVES

· Bien que l’offre soit négligeable, les marchés ruraux ont commencé à produits de la nouvelle campagne (maïs en vert, arachide coque, niébé), mais sans renverser pour autant les tendances haussières des prix.

· Pendant le mois d’août, en pleine soudure, les prix réels des céréales et légumineuses locales sont respectivement entre 17 et 26% et entre 36 et 39% au dessus de cuex d'août 2011. Seul, le prix du riz importé est en baisse, favorisant ainsi l’accès aux vivres surtout pour les populations urbaines.